GHTopo et GHCaveDraw

GHTopo et GHCaveDraw

Séances topo dans le complexe de Citon III

24/03/2018: Carrières de Citon III


CASSOU Jean-Pierre
ANTON Mickaël

Poursuite de la topographie du réseau

L'objectif initial de cette sortie était de topographier des réseaux dans Citon II et de rechercher la jonction avec Citon III. Mais le mauvais temps m'incite à confirmer une proposition de sortie en nocturne de la part de Mickael. C'est à 21 h qu'on se donne RDV à Bouliac. Nouveau programme: finalisation de la topographie de Citon III et recherche de la jonction avec Citon II.
Nous topographions quelques amuse-gueules en 3000.40 puis nous attaquons la zone 3000.51 où un secteur nous attend. Cette partie semble finalisée mais un fontis en 3084.6 cache une importante prolongation, mais qui queute de partout. Et un secteur bouclé.
Objectif suivant: un réseau en 3000.56 (réseau des Mobylettes) qui développe pas mal. Quelques carcasses de cyclomoteurs jonchent le secteur. De très nombreux diverticules et un petit maillage constituent cette partie, développant plus de 750 m tout de même, soit beaucoup plus que prévu.
Le compteur affichant 1770 m, nous renonçons à fouiller la zone de la jonction pressentie et nous ressortons.
Pas encore de jonction avec Citon II, mais pas mal de topo pour cette sortie de format moyen.

TPST 8h
1770 m de topographie
Citon III développe 3710 m

04/03/2018: Carrières de Citon III

CASSOU Jean-Pierre
GALLOU Jean-Claude
Excusé: ANTON Mickaël

Poursuite de la topographie de la cavité
Découverte de la spéléo en carrière pour Jean Claude

Cette sortie de dimanche a pour but de faire découvrir la spéléo en carrière souterraine à un pote de Bordeaux, poursuivre la topographie du réseau et rechercher une jonction avec le complexe de Citon II.

Jean-Claude arrive chez moi à l'heure dite et je lui fais les honneurs du centre de calcul spéléographique du GRASLourdes - GESA Eysines - ARSPAN - CitonProject. Je lui présente les objectifs du jour autour d'un café puis on file à Cénac. Le DistoX, la Scurion et le terminal étonnent mon ami.

Etant attendu que Mickaël doit nous rejoindre dans le réseau, on laisse un message dans la voiture, et je pose la signalisation semi-permanente de l'axe principal après avoir franchi l'étroiture d'entrée. Jean-Claude s'occupe des photos.

Point 3000.22: On topographie cette petite zone transformée en champignonnière et dont la seule suite est un petit ressaut vers un niveau inférieur.

Point 3000.25: Il s'agit d'un secteur compliqué qui est topographié méthodiquement et finalisé. Il jonctionne avec la série principale en 3000.43 via une cheminée.

L'heure tournant, on se dirige vers le fond pour passer au peigne fin la zone terminale, qui est très proche de la série 2808 de Citon II. Tout est terminé, et on passe à la topographie de l'étage suspendu en 3000.67. Cette partie compliquée est méthodiquement recensée mais queute partout ou ramène sur des parties connues.
Comme le réseau du fond de Citon III s'appelle "Loup Garou", et que mon accompagnateur s'appelle Gallou, le nom de l'étage suspendu est tout indiqué: "Réseau du Loulou Gallou"
La seule chance de jonctionner avec Citon II consiste en une escalade en 3024.3 donnant sur une partie peu engageante ...

On ressort à 14h15 sans avoir rencontré Mickaël (qui m'a prévenu par SMS durant notre sortie, mais qui n'échappera pas au 'Txi-txi' à la prochaine sortie xD ).

Cette sortie orientée initiation de 4h30 nous a ramené 860 m de topographie, ce qui porte le développement de Citon III à 1935 m

 

24/02/2018: Carrières de Citon III

CASSOU Jean Pierre
ANTON Mickaël

Début de la topographie du réseau, dans la perspective d'une jonction avec Citon II

Cette sortie de fin d'après-midi, proposée par Mickaël, a pour but principal de rechercher un itinéraire vers la zone Sud-Est du réseau à partir des entrées Sud. Un tel itinéraire faciliterait l'accès à cette zone de travail. On se donne RDV au centre commercial de Bouliac, que je rejoins en bus.

Nous commençons donc par visiter les entrées déjà repérées; la première entrée sert d'écurie mais est très vite murée. Une autre entrée se situe dans une propriété privée. Aussi nous fouillons le long de la route. Nous découvrons très vite une entrée étroite et nous faisons une rapide reconnaissance en civil. Le réseau continue, aussi nous nous équipons pour de bon et nous démarrons la topographie.

C'est du tunnel confortable et Mickaël me trace des itinéraires pendant que je fais mes relevés. De temps à autre, il revient sur l'axe principal; il est arrêté sur des zones complexes ou des culs de sac. Il a notamment reconnu une galerie remontante assez longue mais qui queute brutalement.

Nous arrivons dans un secteur complexe (réseau du Loup Garou) que l'on topographie en quasi-totalité. Vu la proximité supposée de Citon II, on fouille tous les diverticules mais tout queute. L'itinéraire vers Citon II n'a pas été trouvé; il se situe très probablement dans un niveau supérieur partant du point 3000.67 et partiellement visité par Mickaël (arrêt sur un ressaut).

Vers 22h30, c'est l'heure de ressortir et après plus d'un kilomètre de cheminements, nous faisons la topo de surface entre Citon III (Les Rochers) et l'entrée des Roches Blanches, puis Mickaël me ramène à Bordeaux.

TPST 6h

1070 m de topographie.

 



20/06/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres